Alberta : une nouvelle ébauche du curriculum d’études sociales ?

Article : Alberta : une nouvelle ébauche du curriculum d’études sociales ?
23 octobre 2020

Alberta : une nouvelle ébauche du curriculum d’études sociales ?

Tout semble indiquer que le Parti conservateur uni, parti au pouvoir en Alberta, province de l’Ouest canadien, cible une mise à jour du curriculum provincial en éducation. En effet, des ébauches de documents visant une restructuration du programme scolaire de l’Alberta n’a pas tardé à engendrer de vives réactions, non seulement de la part d’experts en éducation partout en province, mais aussi de la part des communautés francophones et autochtones.

Rédigées par les membres d’un comité-aviseur mis en place par le gouvernement au pouvoir peu après les élections provinciales en 2019, ces ébauches semblent préconiser rien de moins qu’un retour en arrière à la période ultra-conservatrice, telle que vécue durant les années cinquante.  Entre autres, des sujets tels que la perspective francophone de l’Alberta et la période des écoles résidentielles risquent d’être remises en question dans le cadre d’une mise à jour des programmes d’études sociales, plus particulièrement pour les élèves de la maternelle à la 4e année.

Certaines recommandations du comité prônent une mise à jour du contenu des programmes d’études sociales, car les impacts de l’arrivée des colons d’origine européenne sur les premières Nations de l’Ouest sont perçus comme étant « trop tristes et bouleversants » pour de jeunes élèves. 

Trop tristes et bouleversants ?

Les Appels à l’action de la Commission vérité et réconciliation, tels que partagé en 2015, recommandait fortement que le sujet, et surtout l’impact des écoles résidentielles soient enseignés dans toutes les écoles et à tous les niveaux.  L’appel à l’action #62 est pourtant assez clair : que des programmes d’études obligatoires mais adaptés à l’âge des élèves soit mis en place pour tous les élèves de la maternelle à la 12e année. 

École résidentielle (Eau vive)
École résidentielle (Eau vive)

Trop tristes et bouleversants ? Ce n’était pourtant pas trop triste et bouleversant d’obliger de jeunes Autochtones, souvent par la force et ce pendant presque 130 ans, à être des victimes du système d’écoles résidentielles. Trop tristes et bouleversants ? L’appel à l’action #62 de la Commission vérité et réconciliation souhaite que des programmes soient adaptés à l’âge des élèves… Le développement de l’intelligence chez l’enfant prend son essor vers l’âge de 4 à 5 ans, il est donc possible de leur partager, d’une façon adéquate, la réalité vécue par certains de leurs concitoyens. On se demande pourquoi le Parti conservateur uni veut abrutir nos enfants ?

Adriana LaGrange, ministre de l’Éducation de l’Alberta

Pour ce qui est de la perspective francophone en Alberta, comment enseigner l’histoire de la province en minimisant le rôle qu’y joue la langue française depuis la moitié du 18e siècle (époque de la Nouvelle-France) ? Dans ses notes datant de 1754, Anthony Henday relate avoir rencontré des parlants français dans ce qui est aujourd’hui l’Alberta. 

Non, chers membres du Parti conservateur uni, l’histoire de notre province ne commence pas avec l’arrivée massive de pionniers de langue anglaise vers la moitié du 19e siècle… D’ailleurs, il ne faut pas oublier que la Cour suprême du Canada a déclaré que les francophones ont le droit de se voir refléter dans les programmes d’études…

Dans son dernier bouquin, Stupides et Dangereux, les États-Unis à l’ère de Trump, l’écrivain et ancien journaliste Normand Lester explique de façon assez directe mais froide le lien qui existe entre le conservatisme américain et la médiocrité de l’enseignement dans les écoles américaines. Selon Lester, en s’assurant d’offrir un enseignement où la science, l’histoire, et les finances n’ont aucune place, l’aile conservatrice américaine s’assure de créer des générations d’électeurs ineptes à la réflexion, qui n’ont aucune foi en la science, qui ne connaissent pas leur histoire et qui, en fin de compte, deviendront de bons américains conservateurs…

C’est à se demander si le leadership du Parti conservateur uni ne tente pas de diriger notre province dans la même direction.  Je ne serai nullement surpris que la théorie de l’évolution postulée par Charles Darwin ne disparaisse du curriculum albertain au profit de croyances religieuses telles que le créationnisme…

Partagez

Commentaires